Dans le cadre de la lecture définitive sur le projet de loi de ratification des ordonnances relatives à la collectivité unique, Camille de Rocca Serra est intervenu à l’Assemblée nationale dans le droit fil de ses déclarations précédentes:

“Le régionaliste que je suis ne peut que regretter que ces ordonnances ne nous permette de parcourir que la moitié du chemin. Mon positionnement est constant depuis deux ans. Le compte n’y est pas. L’article nouveau sur les reliquats de la dotation de continuité territoriale dévoie la vocation initiale de cette enveloppe et n’oublions pas qu’il s’agit là d’une ressource non garantie. Donc, c’est avec regret que nous prenons acte de cette situation. Il y a également des personnels, départementaux et territoriaux, qu’il nous faut rassurer car ce sont eux qui auront à faire tourner cette collectivité unique. Demain, il faudra continuer, quelque soit l’organisation de la Corse, à construire son avenir. Notre famille politique répondra présente.”

Les ordonnances ont été adoptées par l’Assemblée nationale, le groupe des républicains, ainsi que les communistes, ont émis un vote défavorable.